Perception

Modifier notre perception des choses…
L’esprit est une vaste aire de jeux et nous pouvons appréhender cet espace en modifiant la perception de ce qui nous entoure.
C’est nous qui décidons !
Nous ne décidons pas de la naissance d’une pensée mais nous pouvons agir sur la perception et la charge émotionnelle.
Même si je suis différent dans tel ou tel contexte, je reste néanmoins l’essence de moi même.
C’est un peu une assurance tout risque !
Tel ou tel événement peut ébranler ma confiance mais je reste acteur de ma vie.
Bien que la vie et son mouvement ne peut s’avérer être une constance régulière… Toujours vers le haut… Néanmoins il est possible de maintenir une énergie stable et positive pour surfer sur ce mouvement !

Visitez notre site : http://www.arevalojoelle.com/propositions-thérapeutiques/

EGO ! AMI ? ENNEMI ?

EGO ! AMI ? ENNEMI ?

L’Ego qui est souvent associé à égoïsme, mais qui n’est en fait que la représentation et la conscience que l’on a de soi.

Cet Ego si redouté peut donc être un fondement de notre personnalité ou parfois une entrave à notre évolution personnelle. Il serait bien souvent rattaché à un désir de plaisir, de désir d’existence. Donc refuser d’avoir des passions serait illusoire. Reconnaître et accepter l’Ego et ses passions serait peut être le chemin pour se réconcilier avec soi-même et transformer nos attitudes passionnelles pour enfin les dissoudre ?

Peut être cette voie ouvrirait-elle la porte aux champs des possibles, au libre choix, à notre libre arbitre ? Accepter le caractère illusoire de l’Ego qui nous pousse sans cesse au toujours mieux serait peut être le moyen d’accepter nos faiblesses et de nous ouvrir à l’autre pour demander son aide ? Peut être réduirait-il cette absence de satisfaction ?

Mais quand est-il alors de l’estime de soi, de la créativité ? Ne faut-il pas croire un temps soi peu à soi même pour mener à bout un projet, une œuvre ou autre ? Existerait-il alors un fil infime qui séparerait l’humilité de l’Ego ? Ou serait ce le doute qui nous rendrait toute notre humanité ?

Subsiste un vrai questionnement sur cette nature illusoire de l’Ego. Quand est-il pour vous ?

 

des-pompiers-realisaient-une-operation-de-feu-ontrole-quand-un-tourbillon-de-poussiere-s-est-forme_65108_w300

La plume pleure… mais ne meurt pas…

Cette dernière semaine fut difficile, émouvante et a blessé le cœur d’une France rassemblée hier pour défendre un droit fondamental, s’opposer à la barbarie et s’unir face à l’ignominie de la bêtise et cruauté humaine.

« La liberté d’expression est la base des droits de l’homme, le fondement de tout sentiment humain, la mère de la vérité – Liu Xiaobo »

Cette France que je pensais parfois endormie, soumise, s’est réveillée et a montré au monde sa plus belle « arme ». Celle de l’amour, de la compassion, de l’union et du partage sans distinction.

Cette France que mes grands-parents ont choisie dans les années 30 pour y construire un avenir meilleur pour nous les générations à venir…

Alors oui « I have a Dream – M.L.King »… et ce rêve me conduit chaque jour à penser que « Je rêve d’un monde où chacun connaîtra le doux chemin de la liberté –  Langston Hughes » et je revendique que « L’amour est un mot de lumière écrit pas une main de lumière sur une page de lumière – K. Gibran », et qu’il possible de « Commence par faire le nécessaire, puis fais ce qu’il est possible de faire, et tu réaliseras l’impossible sans t’en apercevoir – St François d’Assise » !

J’ai appris et je continuerai de transmettre que « Tout être humain, quelle que soit son origine ou sa situation sociale, à droit au respect – Sithu U Thant » et qu’il est important de comprendre que « Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde – M. Gandhi»…

Je reprends ici les quelques lignes d’un article que j’avais publié il y a quelques mois sur le libre arbitre :

Le libre arbitre semble étroitement lié avec cette façon de ne pas vivre dans « l’ignorance » de nos actes.

Accepter les règles, c’est être libre, et cette réalité entendue peut rendre l’obstacle moins lourd… parce que nous avons cherché notre réponse à l’intérieur de nous-même. C’est ce qui nous rend responsable de notre bonheur présent et futur.

Je terminerai à nouveau sur cette citation de l’Abbé Pierre : « On ne peut être heureux sans les autres »

Merci à vous, merci à nous, merci au monde qui, ces derniers jours, a su me redonner l’élan nécessaire de continuer à m’accrocher à ce qu’il y a de meilleurs en l’être humain… L’amour ! 🙂

un-loup_591635_510x255