À nous … Qui marchons debout !

De ma plume naïve et impuissante, j’ose encore croire en toi qui marche debout !
Puisses tu ouvrir tes yeux pour voir la beauté du monde, ses couleurs et sa robe immense qui t’enveloppe chaque jour.
Puisses tu entendre les rires d’enfants, les paroles de tes anciens et anéantir cette haine et ce besoin de pouvoir qui te limite tant.
Puisses tu goûter à chacun des plaisirs, ni trop peu, ni trop fort. Avec cette équilibre qui te fera te sentir vivant pour t’aimer toi meme.
Puisses tu être libéré de ce voile pour comprendre que tout comme moi tu n’emporteras à ton trépas aucune gloire.
Si tu y vois la beauté tu pourras à nouveau faire vivre en toi ce que tu t’efforces d’éteindre. La joie, l’amour et la paix seront alors tes derniers compagnons de route.
On ne grandit pas en s’efforçant de crier une seule et unique vérité.
La vérité se cache à l’intérieur de ce coeur d’humanité, de cette nature qui reprendra toujours sa place quoi que tu fasses.
La vérité c’est qui t’a été donné la vie pour que tu puisses transmettre de ton mieux et non de la voler aux autres.
La vérité, c’est que je me sens si petite et si troublée par ce monde qui vacille que je ne peux que me souhaiter de continuer à ouvrir mes yeux sur la beauté du monde, de tendre mes oreilles aux rires et sagesses qu’il m’offre et de goûter encore au plaisir avec justesse et équilibre pour continuer à croire en toi qui marche debout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.