Vous avez dit « secure » ?

C’est quoi un univers « secure » ?
C’est tout simplement, de part mon expérience, à l’intérieur de soi.
Douter de soi même revient à douter de tout !
Quand on choisit de traverser le courant de sa vie sans filet, rien ne nous abrite des coups de bâton ! On en donne et on en prend ! Il peut alors apparaître une hypersensibilité parce qu’on était pas prêt. Parce que quelque chose nous a échappé. Et parce que nous avons l’illusion de croire que nous devons tout contrôler, on croit l’espace d’un instant devoir ralentir sa course en construisant des filets de protection partout …
Et puis on finit par s’empêtrer dans ses filets jusqu’à être en apnée.
La peur des autres est un idiotie, dans le sens, qu’installer cette peur n’empêche en rien les coups de bâton !
Bien au contraire… Ils existent des filets très dangereux ! Vous imaginez un instant qu’ils vont participer à cet équilibre intérieur que vous recherchez tant mais ils ne sont en fait qu’une fausse illusion du contrôle que vous pouvez avoir du mouvement de la vie.
La peur des autres cachent la peur de soi !
C’est le moment de dire au revoir à ses peurs. « Merci et au revoir. Je n’ai plus besoin de vous. Vous m’avez été utile pour accepter cette part incontournable d’ombre qui nous habite tous mais vous ne m’êtes d’aucune utilité dans le mouvement inéluctable des choses de la vie ».
Résister au changement, c’est comme décider d’arrêter son souffle tout en restant vivant. C’est un paradoxe qui vous donne le vertige !
Se fondre dans l’espace naturel des choses fait appel à l’aptitude du lâcher prise qui n’est pas quelque chose de naturel dans nos vies actives ou le challenge est constant. Il y a des avantages incommensurables d’être né en Occident mais nous avons ce manque dans notre éducation : celui d’être simplement dans l’instant présent.
Mais il est impératif de savoir ouvrir cette brèche de temps en temps, j’irai même jusqu’à dire de façon quasi journalière. Ne serait ce qu’une vingtaine de minute par jour.
Ce qui est important ce n’est pas l’enclave érodé autour de soir. Elle a ses crevasses. Elle s’effrite… Parce qu’elle n’a plus d’existence aujourd’hui.
Ce n’est pas non plus en tapant sans cesse sur la tête de l’ego qu’il va disparaître… Il a un casque qui résistera aux coups assénés. Vous ne faites que le renforcer, le nourrir et il n’apparaîtra pas la caractéristique illusoire de son existence.
Ce qui est important c’est l’espace infini qui s’ouvre face à vous. Celui dans lequel l’impossible devient possible.
Cette brèche permet d’accepter les peurs sans les nourrir et de s’en détacher progressivement.
Profitez en ! Le ressac des vagues semblent identiques mais le contenant de ce qui vient et repart est sans cesse renouvelé.
Regardez cette courte vidéo et prenez l’espace d’une minute le temps d’accepter d’être où vous en êtes vraiment et de vous laissez emporter par l’infini de vos possibles.
Et renouvelez l’expérience sans limite 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.